• Château Gaby/Moya
    Vendu en 2016
    En 2016, Vineyards-Bordeaux a réalisé la vente de Château Gaby, et Château Moya, y compris le stock des deux châteaux, à un investisseur américain, fondateur de Lumber Liquidators, Cabinets to Go et Proton/SunHydro, société de carburant d’hydrogène.

Château Gaby/Moya

Appellation

AOC Canon-Fronsac & AOC Cotes de Bordeaux Castillon

Vendeur

SANNE Trust Company Limited

Acquéreurs

BAM Vineyards

Monsieur Thomas Blanchard – Expert-Comptable à Libourne et Me Hubert Biard avocat (CVS Bordeaux) ont conseillé l’acquéreur, tandis que Me Alexis Gaucher-Piola et Philippe Gaudrie de SAGECO ont conseillé le vendeur.

Le vendeur, a acheté la propriété en 2006 et a investi considérablement dans l’agrandissement du domaine, l’amélioration des infrastructures et la rénovation de la résidence du château Gaby. En 2012 Château Gaby a reçu la première place tant convoitée au Grand Classement des Vins de Bordeaux pour son millésime 2008 cuvée Gaby lors de la dégustation à l’aveugle de 200 vins des châteaux de Bordeaux les plus reconnus. Le vendeur a également converti les domaines vers une agriculture biologique.

Le nouveau propriétaire a acquis les 17,5 ha du Château Gaby ainsi que les 8,2 ha du Château Moya. Ces deux vignobles cultivés en agriculture raisonnée et biologique s’ajoutent au Château du Parc, Grand Cru Saint Emilion, propriété récemment racheté à Monsieur Alain Raynaud.

Le vendeur reste en tant que directeur d’exploitation et élargira son rôle en supervisant l’ensemble des vignobles Bordelais de l’acheteur.

La Perspective du Client

L’acheteur et moi-même partageons la même passion pour le vin ainsi que l’agriculture biologique. Il apprécie les aliments biologiques depuis l’âge de ses vingt ans et il a le sentiment que les consommateurs américains développent un intérêt croissant pour ces produits. Un nouveau programme d’investissement sera mis en œuvre afin de proposer des vins de plus grande qualité que nous aimerions présenter dans les prochains mois sur le marché américain.